J’ai découvert Vadu Amka par le plus grand des hasards. Vadu Amka est une artiste belge qui s’occupe essentiellement de customiser des consoles, et de réaliser des peintures sur l’univers du jeu vidéo. Vraiment peu fan de customisation, je ne m’étais jamais réellement intéressé à ses créations. Grossière erreur que j’ai corrigé récemment, grâce à une petite discussion avec Samuel Buisseret. Après quelques minutes, je me suis alors décidé à la contacter pour lui soumettre ces quelques questions :

Nous allons majoritairement parler de tes créations artistiques. Mais tout d’abord, peux-tu te présenter, et me raconter d’où te vient ton amour pour les jeux vidéo ?

Salut Fabien, merci d’avoir pris contact avec moi ! Commençons par ce nom quelque peu exotique « Vadu Amka », ce n’est pas mon vrai nom comme tu t’en doute mais bien un pseudonyme sur la toile. La contraction entre Vaudou et Vandale et mes initiales en anglais : Amka pour I’m K.A . J’ai 23 ans et je suis graphiste de formation, peintre à mes heures perdues et customisatrice de consoles rétro depuis 2012. J’ai commencé à apprécier les jeux vidéo et l’histoire qui peut s’en dégager en 1997 à la sortie de Final Fantasy VII, c’était mon premier coup de coeur. Depuis je voue un amour inconditionnel à cette saga quelque soit l’épisode. Evidemment, j’ai palpé d’autres consoles que la playstation qui est en quelque sorte de « ma génération ». Mes premiers pas ont été fait sur Sonic 2 et Mortal Kombat. Dois-je préciser qu’à quatre ans je regardais en boucle Terminator que j’appelais « Totor » ? Oui, j’aimais bien Totor par contre je partais me cacher à la vue de Jafar… 

Tu t’occupes principalement de customiser des consoles. Sans rien enlever à ton talent, certaines personnes (dont je fais partie) jugent que le custom de consoles est quelque chose d’ignoble (comme toutes les customisations d’ailleurs !). Comment peux-tu nous répondre pour essayer de nous faire changer d’avis ? 

Alors, on ne peut clairement pas plaire à tout le monde et forcer les gens à aimer toute les formes d’art qui existent. Je crois que la chose qui rebute les gens, c’est le fait de toucher à une icône de leur enfance, un truc sacré et qui ne doit pas être « violé » par nous autre artistes du custom, pour reprendre mes propres propos dans un article qui datait de l’année passée lorsque j’ai commencé à prendre du volume et proposer des choses un peu différentes du vernis impeccable ; le tuning à l’américaine. J’ai eu des cas de représailles, que j’ai encore du mal à comprendre car c’est parti assez loin durant quelques semaines. Depuis, je te rassure, ça s’est tassé et je n’ai plus ce type de message. J’ai été contactée par mail, par des gars clamant la sauvegarde du patrimoine vidéoludique. Le ton était directement donné par la première phrase où « l’art du custom n’est que blasphème ou vandalisme ». Peindre sur une console est inadmissible et dénature donc une oeuvre du passé. S’en suit des menaces de pourrissage et de violence physique. Je crois que c’est important d’en parler car les gens ont du mal à peser leurs mots sur internet et ne se rendent parfois pas compte de l’impact que ça peut avoir. Heureusement, j’ai été forgée à la critique en école d’art et c’est avec ça qu’on avance ! Pour en revenir à la réponse du comment puis-je changer l’avis des gens ? Je dirais que de mon point de vue, une console éditée à 6 millions d’exemplaire n’a rien d’une oeuvre à laquelle il est interdit de toucher. Je m’engage cependant à préserver les éditions limitées et à ne customiser que des consoles destinées à la casse ou très très abîmées. Je préfère rassembler des pièces et faire une console fonctionnelle d’origine (= sans custom) et m’occupe des « restes » pour vraiment avoir l’occasion d’utiliser des pièces délabrées et m’amuser avec leur altérations. Ce qui donnera naissance à des consoles parfois mutées. Je préserve quelque part ce qui est encore jouable et je donne une seconde chance aux autres qui ont déjà connu beaucoup d’heures de jeu et qui méritent de rester sur une étagère ou une vitrine.

Bon, je te taquinais un peu. Même si je n’approuve pas la customisation, il n’en reste pas moins que ma première réaction lorsque j’ai vu tes créations a été de lâcher un petit « Woaw ! ». Comment t’es venue l’idée de customiser les consoles ?

Tout est parti d’une idée de cadeau un peu à l’arrache et se voulant originale ! J’ai fait un tas de recherches mêlant le jeu vidéo et l’art urbain, et je suivais à l’époque deux blogs, celui d’Oskunk et de Kotomi. Le second n’était plus actif dans le domaine du custom depuis 2009 alors qu’Oskunk était en plein dedans depuis 2 ans. Sa dextérité au posca m’a franchement bluffée. Mais je voulais faire quelque chose qui m’est propre, avec mon emprunte.

On peut voir que tes créations sont aussi diverses que variées, d’où tires-tu ton inspiration pour customiser une console ? Et surtout, comment réussir à ne pas retomber dans les mêmes schémas créatifs ?

J’allais y venir, tu sais pas à quel point j’ai le cerveau en ébullition h24 ! J’ai exploré un tas de concepts durant la première année, j’ai voulu utiliser mes acquis d’infographiste et faire des soins sur mesure et unique, le tout protégé d’un vernis UV, mais le côté handmade jusqu’au bout me manquait. Le fait qu’une imprimante fasse le travail final me frustrait énormément. Bien que le design et l’élaboration de certains dessins soient faits sur pc et mûrement cogités… J’ai commencé au pochoir et posca, un mix des deux pour une série de game boy et puis j’ai eu le déclic de la matière. C’est très dur de ne pas se répéter, surtout quand il y a de la redondance dans les thèmes : Zelda, Metroid, Final Fantasy, … Pour contrer ça, je passe énormément de temps à me documenter sur les artworks de jeux et les motifs/textures utilisés. Je peux passer plusieurs heures à travailler une teinte où un effet de bois, pierre, écailles, chair, …  Beaucoup de recherches et d’essais techniques se cachent derrière une console.
Nes Megaman Dreamcast Sky of Arcadia Playstation RuptureFarms

Peux-tu me parler de ta création que tu juges la plus aboutie ? Comment s’est passée la réalisation ?

La création la plus aboutie (ou la plus longue et détaillée) est la GB Zelda Brick Nes édition x game & watch pour Link to the past. J’ai mis près de 6 mois a l’élaborer et ça n’a pas été chose simple. Entre les prototypes foirés du bouclier que j’ai essayé de sculpter à la main avec des détails de 0,5mm… Et le bouclier qui au final a été refait par 2 autres personnes avant d’être imprimé en 3D. Cette création était d’ailleurs une colab’ avec l’artiste Metalfgs de Bayonne pour la (re)moulure impeccable du bouclier. Rien que pour l’étape de la 3D on a dû mettre 2/3 mois. Pendant ce temps là j’ai planché sur la pierre et son brossage. Le rendu final (https://www.flickr.com/photos/vaduamka/sets/72157645552223752/) :
Gameboy Zelda de dos Gameboy Zelda de face

Outre les customisations de console, tu crées également des peintures et des cadres à l’effigie de personnages connus de notre univers geek. Pour le coup, je peux t’assurer que j’approuve à 100%, et qu’elles sont toutes vraiment réussies ! Prends-tu autant de plaisir à réaliser une toile qu’à « retaper une bonne vieille console » ?

Au début, je ne faisais que des toiles, beaucoup de commandes de portraits aux pochoirs. Actuellement, elles sont tout aussi importantes parmi mes créations, c’est cependant un format différent et je m’exprime autrement. Pour les cadres déco de type pcb, j’ai pris pour habitude de dire qu’un objet abîmé ou cassé peut toujours espérer avoir une seconde vie. C’est ma façon d’embellir nos murs. 🙂

toile Kingdom Hearts toile Megaman toile Mario

Habituellement, je demande aux gens en quel héros de jeux vidéo ils souhaiteraient pouvoir se transformer. Mais je vais changer légèrement les règles pour toi. Du coup, j’aimerais savoir en quelle console tu aimerais pouvoir te réincarner ? Oui, la question est étrange, j’en conviens !

Une GBA Micro, pourquoi ? Car elle est petite et portable. Elle fait mal aux grosses paluches, du coup on risque pas trop de me triturer et je peux dormir pénard dans un coin. Et puis je serais classe et convoitée du coup ça me fera enfler les circuits, mouhahaha… 

Une question un peu plus généraliste maintenant : quel jeu attends-tu pour l’année 2015 ? Est-ce à but purement ludique ou penses-tu qu’il pourra te permettre de réaliser plusieurs créations inédites ?

Final Fantasy XV, car j’ai beaucoup de mal à me projeter dans ce « futur » de Square et je redoute un peu le boysband en voiture. Pour le moment c’est un peu le club BCBG FF que j’ai l’impression de voir en trailer. Ca sera uniquement pour le gameplay et « l’évolution »… de la saga. 

Merci d’avoir pris le temps de répondre à mes questions. Avant de te libérer, je te laisse « libre antenne » pour passer le message que tu souhaites. Un bonjour à tes amis, un coup de cœur, un coup de gueule, aucun tabou et aucune limite, rien ne sera censuré !

Avis à ceux qui veulent se lancer dans l’aventure du custom, faites-le par amour pour vos consoles et pas par appât du gain. Privilégier une console qui en a physiquement besoin ! Et pour ceux qui ont un manque d’inspiration au point de refaire un clone juste pour le plaisir d’eBay (qui va bien s’en gaver), n’oubliez pas qu’un artiste se cache derrière chaque custom. Même si il n’est pas (re)connu. Donc pour votre amour propre et parce que c’est quand même plus sympa de faire de la création originale, astiquez-vous les neurones et faites un bon vieux brainstorming ! Allez, paix, amour et gaming les amis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *